Tourisme : des milliers de passagers sur la Loire. La Loire, un marché touristique à prendre



Saumur. Tourisme : des milliers de passagers sur la Loire

La Loire, un marché touristique à prendre

Saumur. Entre 15 000 et 20 000 passagers embarquent sur la Loire de Mars à Octobre.

Deux bateaux se partagent le marché : l’un est en baisse, l’autre augmente sa clientèle.

À eux deux, Croisières Saumur Loire et Loire évasion emmènent environ 20 000 passagers en saison. Le premier a vu baisser sa fréquentation de 20 %, le second fait un bond de 30 %.

Vincent Pocquereau a terminé sa troisième saison ce week-end avec son bateau La Nonchalante. Il est passé de deux sorties par jour, en moyenne, l’an dernier à cinq à sept sorties par jour.”

Le Saumur Loire est sorti de l’eau le 29 octobre. La Nonchalante a fait sa dernière sortie ce week-end. Les deux bateaux passeront l’hiver à la base nautique Millocheau à Saumur, avant de reprendre la ronde des balades en Loire début avril pour l’un, dès le mois de mars pour le second.

Bernard Henry et sa société Croisières Saumur Loire ont accueilli leur 100 000e passager cet été. L’équipage emmène les touristes en virée sur le fleuve depuis neuf ans. Cette saison, 10 000 personnes ont embarqué sur le Saumur Loire. Un chiffre en baisse par rapport aux années précédentes.

Canicule, faible niveau d’eau, travaux

« On fait - 20 % », indique Bernard Henry. Canicule, faible niveau d’eau – qui a laissé penser aux touristes que la navigation était impossible -, grands événements tels que le marathon ou Anjou vélo vintage qui rendent les quais inaccessibles, travaux en centre-ville… L’équipe de Croisières Saumur Loire avance plusieurs hypothèses pour expliquer cette évolution. « Et maintenant, on est deux », ajoute Bernard Henry.

Vincent Pocquereau (Loire évasion), capitaine de la Nonchalante, propose des balades en Loire depuis trois ans. Cette saison, il a mis entre parenthèses son métier de caviste pour naviguer à plein temps. « Avant, je commençais mes balades à 18 heures. Je faisais deux sorties par jour en moyenne. Cette année, c’était plutôt cinq sorties les jours en semaine et sept le week-end. On est contents de notre saison. La fréquentation est en hausse de 30 % », explique le marinier, qui reste secret sur le nombre de passagers promenés sur le fleuve. Tout juste saura-t-on que la meilleure journée a vu passer 185 personnes sur son chaland de Loire.

« J’ai envie de rester petit pour apporter de la qualité aux clients », affirme Vincent Pocquereau, qui propose des sorties avec repas, des bivouacs, des rencontres avec des vignerons, etc. « On est là pour donner du plaisir aux gens. » « Ça fait 25 ans que je navigue à titre privé. C’est Jacques Robin – Vent’Travers – qui m’a rendu amoureux de la Loire. » Aujourd’hui, il passe de plus en plus de temps sur l’eau. Et les projets ne manquent pas. Créer un festival autour de la marine de Loire par exemple. Ou encore, dès l’an prochain, monter un projet économique complémentaire des balades en Loire.

Nouvelles stratégies

Bernard Henry prépare aussi la suite. Les navettes Montsoreau - Saumur et Saumur - Gennes disparaissent. « On propose un transport au prix d’un taxi. Sans l’aide des pouvoirs publics sur une telle offre, on ne peut pas continuer. On n’a pas réussi à trouver notre clientèle », expose le gérant de Croisières Saumur Loire. De nouvelles offres vont voir le jour : développer les sorties avec pique-nique, une croisière apéritive et une sortie le matin. « De plus en plus de gens veulent partir tôt, ce qui n’était pas le cas avant », constate Bernard Henry.




6 vues0 commentaire