Ils font de leur mains un gîte flottant taille XXL


Ils font de leur mains un gîte flottant taille XXL

Saumur. Vincent et Émilie Pocquereau construisent un grand gîte flottant capable d’accueillir huit personnes. Un plus pour les groupes de l’offre touristique saumuroise.



Un gîte flottant en chantier

Vincent et Émilie Pocquereau construisent de leurs mains leur futur gîte flottant. Capable d’accueillir huit personnes, Le Balbuzard apportera une nouvelle offre touristique sur la Loire.

Distré, samedi 15 mai. Vincent et Émilie Pocquereau construisent de leurs mains leur futur gîte flottant et font appel à des professionnel saumurois pour son aménagement.


Sa taille impressionne, l’étendue du chantier aussi. À Distré, la société Loire Évasion accouche patiemment de son dernier bébé. Il s’agit du prochain gîte flottant qui posera ses flotteurs sur la Loire, près du stage de l’île d’Offard. Si la coque est en aluminium, tout le reste est en bois. La difficulté de trouver ce matériau a notamment retardé le chantier de trois mois. Le Balbuzard, ce sera son nom de baptême, offrira tout le confort aux estivants adeptes de slow tourisme. « Ce sont des touristes qui prennent leur temps, qui sont aussi plus proches de la nature », explique Émilie Pocquereau, gérante de Loire Évasion.

Deux chambres et deux salles de bains

Sur l’eau, les locataires bénéficieront d’une surface de 60 m2 avec vue imprenable sur le fleuve et des monuments saumurois comme le dôme de N.D. des Ardilliers ou le château.

Prévu pour accueillir 8 personnes, le gîte sera équipé de deux chambres, deux salles de bains, d’une cuisine, d’une salle à manger. La décoration sera aussi soignée avec un intérieur cosy. « La décoration réalisée une fois le gîte mis à l’eau sera effectuée pas Gaspard et Mademoiselle (N.D.L.R. : un commerce saumurois). Notre idée est de faire travailler les locaux. L’architecte Jérôme Lafargue est aussi Saumurois. Nous travaillons également avec les pêcheurs de Loire », précise Vincent Pocquereau, capitaine de Loire Évasion. Le gîte flottant disposera du wifi pour séduire des télétravailleurs et sera autonome en eau et électricité, l’énergie étant fournie par des panneaux solaires.

La mise à l’eau du Balbuzard est prévue d’ici un mois et son exploitation commerciale débutera plus tard. « Il est déjà loué pour Noël », glisse avec le sourire Vincent Pocquereau.

Un travail d’équipe

La construction du gîte flottant est le fruit d’un beau travail d’équipe. Vincent et Émilie travaillent sur le chantier pendant leur temps libre, plus rare ces derniers temps avec la reprise des déplacements des touristes. « J’ai une formation d’ébéniste à la base. Je suis aidé par Philippe Begnon qui était mon maître d’apprentissage ». Deux entreprises locales, Dallançon (menuiserie) et Couverture saumuroise, prêtent aussi des locaux ou des machines. « Le projet passionne du monde. Je travaille par passion. Je dis aussi que la Loire est ouverte à tout le monde et que tout le monde doit en profiter », considère Vincent Pocquereau.

Avec son nouveau bébé, Loire Évasion apporte un nouveau produit touristique pour les groupes et élargit son offre. Elle dispose déjà d’un premier gîte flottant pour quatre personnes Le Martins-Pêcheur. La société exploite aussi deux bateaux balades, La Nonchalante et Mademoiselle mise récemment à l’eau.

Prochainement, cette toue sablière aura les honneurs de la capitale puisqu’elle participera du 2 au 7 Juin, à l’événement Les curiosités de l’Anjou destiné à promouvoir les richesses de notre région à Paris.





7 vues0 commentaire